Le verre est l’un des éléments les plus important sur notre table. Une table ne sera jamais parfaite et complète sans le verre. Que ce soit pour boire une bonne bouteille de vin, un délicieux cocktail ou tout simplement de l’eau, le verre nous sert toujours à quelque chose. Comme vous le savez déjà, tous les verres ne sont pas identiques et n’ont pas la même utilité. Le verre à vin rouge et le verre à vin blanc, le verre à cocktail, le verre à liqueur, la flûte à champagne, le verre à cognac, le verre à eau, le verre à martini, le verre à margarita et le verre à bière : Tous ce beaux monde réuni par une seule famille !

Il faut noter que la taille, la forme ou encore le matériau du verre affecte beaucoup la dégustation chez la personne. L’aspect visuel du verre ne fait pas tout ! Il est important de connaître les critères de dégustation afin de développer le plus d’arômes possible pendant une dégustation et ainsi avoir meilleur sensation en bouche.

Parlons un peu de l’apparition de ce merveilleux accessoire de cuisine : Le verre

Ce n’est que 3000 ans avant JC que l’ancêtre du verre à vin fut son apparition parmi les égyptiens. Mais à cette époque ce fameux verre n’était pas utilisé comme le verre que vous utilisez aujourd’hui. Il faudra attendre encore 1500ans afin que le verre trouve sa place au sein d’une table et se catégorise comme vaisselle de table.

Les gobelets étaient très réputés pendant l’Empire Romaine et furent utiliser parmi les riches. La technique de fabrication du verre était du verre soufflé bouche ; une technique encore utilisée aujourd’hui pour des verres haut de gamme. Les moins riches se contentaient de verres en métal ou en terre cuite et non du soufflage.

Il a fallu attendre l’époque du roi Louis XIV pour que les premiers verres à vin sur pied apparaissent. L’histoire raconte que les verres à pied furent inventés en raison du nombre de meurtres à cette époque par empoisonnement. Le roi a donc ordonné que tous les verres soient sur pied afin que personnes ne puissent y insérer du poisons.

L’histoire du verre en Europe

Au tout début, le cristallo de Murano était le premier matériau à faire son apparition pour les verre à vins. Le cristallo de Murano ressemblait beaucoup au cristal pour sa brillance. Ce matériau facilitait le moulage des verres et ainsi on pouvait obtenir des résultats plus que merveilleux. On appelait la fabrication de ces verres « fabrication façon Venise ».

Malheureusement au fil du temps, le verre de Murano fut considéré comme cher en raison du travail énorme qu’il y a derrière. Le cristal de Bohème fut son entré sur le marché à cet instant. Johanne Christophe Riedel utilisa ce matériau pour perfectionner ses fameux verres à vin aujourd’hui connu comme les verres Riedel.

Ce n’est qu’en 1676 que le vrai cristal apparait à Londres. Les anglais était propriétaire de ce verre de luxe pendant des années et en 1785, les français ont pu en fabriquer en France grâce à l’aide du roi Louis XV. Le cristal est aujourd’hui connu à travers le monde. La qualité et la brillance du cristal sont incontournable dans la vaisselle connue aujourd’hui.

L’industrie du verre ; une antiquité moderne

Le verre remonte à bien des centaines d’années. Il reste aujourd’hui l’un des pilier des arts de la table. C’est un objet tellement commun dans notre quotidien que parfois nous ne réalisons pas le chemin qu’il a parcouru pour arriver à nos tables pour nos breuvages.