L’eau est une denrée précieuse. Il est donc recommandé, surtout pour le jardin, de ne pas utiliser la précieuse eau potable pour la pelouse et les parterres de fleurs, mais d’utiliser plutôt l’eau de pluie. Cependant, il faut d’abord les collecter et les préparer pour leur utilisation. Bien que le processus implique un certain coût et des efforts, il en vaut la peine.

L’indispensable eau de pluie

Lorsqu’il pleut fort au printemps ou en été, la plupart des plantes sont heureuses. Ils reçoivent le nutriment idéal pour leur croissance et leur santé. Une raison suffisante pour créer un dispositif dans le jardin afin de préserver l’eau qui tombe du ciel. Les barils de pluie, qui sont utilisés sous le canal de drainage, sont très efficaces à cet égard. Ils sont généralement utilisés pour recueillir l’eau précieuse de toute la surface du toit d’une maison. Il est également possible d’utiliser une citerne. Il s’agit d’un réservoir d’eau qui est soit laissé dans le sol, soit placé à sa surface et qui reçoit également son apport du tuyau d’évacuation.

Changements de notes

Toutefois, à long terme, certaines mesures de précaution doivent être prises pour garantir que l’eau puisse être utilisée pendant des semaines ou des mois. Les matériaux des cuves et des barils, en particulier, devraient influencer la valeur du pH. Il en va de même pour les feuilles et les animaux morts qui tombent dans le réservoir et y sont décomposés par les bactéries présentes. La plupart du temps, l’eau coule dans une zone acide et n’est donc plus utilisable pour toutes les espèces de plantes. Il est donc conseillé de concevoir au moins l’entrée des conteneurs de manière à ce qu’aucune influence étrangère ne puisse y pénétrer. Un filet de gaze fait des merveilles.