Étape 1 : Ce dont vous aurez besoin :

Pour ce projet, vous aurez besoin de tissu (j’utilise 3×5 morceaux de mousseline pour cela – la taille parfaite pour la pratique), d’épingles, de fil et de ciseaux.

Si vous cousez à la main, vous en aurez besoin :

  • des aiguilles à coudre
  • la cire d’abeille (facultatif mais génial si vous cousez à la main !)

Si vous cousez à la machine, vous en aurez besoin :

une machine à coudre (c’est la mienne – c’est la meilleure machine à coudre que j’ai jamais eue)
une bobine chargée avec le même fil que celui que vous utilisez dans l’aiguille de la machine (le mélange des fils peut parfois causer des problèmes de tension)
une aiguille de machine adaptée au poids du tissu que vous utilisez. Comme j’utilise de la mousseline, j’ai installé une aiguille à matelasser.

Étape 2 : À propos de l’épinglage

Chacun a sa préférence – mais je préfère épingler verticalement plutôt qu’horizontalement, surtout pour la couture à la machine ! (Et ce n’est que lorsque j’épingle – j’épingle surtout pendant mes cours pour que les choses aient l’air organisées, sinon je me déchaîne sans épingler. C’est plus rapide !)

Coudre sur des épingles est dangereux et peut casser votre aiguille, vous devez donc les retirer au fur et à mesure. J’aime bien glisser le long de l’aiguille, donc pour moi, l’épingler verticalement est la solution.

De plus, lorsque vous cousez à la machine, pointez toujours les pointes des épingles vers vous – cela vous évitera de vous poignarder dans les mains.

Étape 3 : Coudre une couture à la machine

La clé d’une couture solide est le surpiquage ! Il est toujours important de faire un point de piqûre au début et à la fin de la couture. Le point de piqûre à la machine équivaut à faire un nœud pendant la couture à la main – il bloque les points en place. Sans cela, la couture peut s’ouvrir. Cela se produit particulièrement rapidement si la couture est soumise à une quelconque contrainte, par exemple si l’on retourne un ouvrage à l’endroit après la couture.

Voici mes étapes pour coudre à la machine :

épingler votre tissu à l’endroit
insérez le tissu sous l’aiguille pour que votre marge de couture soit correcte et que le bord du tissu dépasse l’aiguille de 1/4 de pouce et tirez les fils vers l’arrière de la machine
utiliser le volant pour faire descendre l’aiguille dans le tissu
point arrière jusqu’au bord
coudre la couture jusqu’au bord opposé
surpiqûre d’environ 1/4 de pouce à la fin
J’ai aussi intégré une petite vidéo de moi cousant une couture.

Étape 4 : Coudre une couture à la main

Coudre une couture à la main est amusant, mais j’ai tendance à l’éviter car cela peut être très lent et les résultats (pour moi, du moins !) sont rarement aussi solides qu’une couture faite à la machine. Il y a certaines applications où elle est très efficace, notamment pour les petites poupées et les jouets, les ourlets délicats et la finition professionnelle d’articles.

Voici une liste de choses à ne pas oublier lorsque vous cousez à la main :

un point de piqûre est plus durable qu’un point de piqûre courant (cliquez ici pour trouver des explications)
Faites des noeuds solides !
épinglez et marquez la ligne de couture si nécessaire pour garder vos points bien droits – c’est parfait pour les débutantes !
plus vos points sont petits et rapprochés, plus la couture sera solide
La cire d’abeille est idéale pour éviter que votre fil ne s’emmêle
J’aime tenir le tissu tendu entre deux doigts pendant la couture – cela demande un peu d’entraînement, mais permet de bouger un peu plus vite !